Rancoeur et frustration

Sont les mamelles de mon monde.

Ce vide empiète sur mon cœur. Je ne suis plus disponible.

Je n’y arrive plus.

Essayer de ne pas y penser. Je redoute les situations où ça me saute à la figure.

C’est tellement fort que c’en est presque palpable. Pour mieux sentir l’éloignement.

Je le vois.

Je l’entends.

Je le veux.

Perles

 

« Tu sais Maman, on est allés à côté d’une école, les gens pintaient! »

Du verbe pinter.

———————————

Monsieur explique les cils dans l’oreille interne :

« Ah oui y’en a plein comme dans tes narines! »

(air blasé de Monsieur)

« Et puis dans celles de Maman aussi »

Et paf tiens.

 

Cuisine de la semaine #142

Deux semaines en une, le temps passe trop vite!

  • Purée de carottes.
  • Riz à la sauce tomate et jambon : saluons l’effort culinaire de Monsieur, ce soir-là j’étais au lit!
  • Spaghetti bolognaise : une sauce toute simple à base de viande hachée grillée et d’ail confit, on ajoute un peu de coulis de tomate et ça fait un plat très apprécié.
  • Jean Bonhomme : je les trouvais pas très « levés » mais le résultat final était pas si mal alors…
  • Croque-monsieur à la tomate verte, Morbier, jambon.
  • Croés du vendredi soir.
  • Cookies au miel de châtaignier.
  • Riz au Munster : c’est pas de la grande cuisine mais ça a vite disparu! Alors pas besoin de commentaire.
  • Hamburgers maison avec des tomates vertes confites (à refaire! Juste acidulées), mayonnaise, steak haché ou à base de haricots blancs, Comté en lamelles.
  • Apéritif dinatoire à base de plein de fromages locaux.
  • Petites pommes de terre grillées, petit pois et sauce au pesto rosso.
  • Quiche aux deux tomates : verte et rouge, coupées en rondelles, fromage râpé.
  • Cheesecake-brownie : il promettait beaucoup mais au final je suis un peu déçue! Pas assez léger.
  • Salade de tomates.
  • Emincé de poulet au curry, sauce à la crème avec du riz.
  • Soupe courgette-navets : sans surprise, pas une réussite au niveau du goût mais je n’avais pas d’autre inspiration pour ces légumes.
  • Gratin de coquillettes, oignons, lardons, crème de millet et Morbier.
  • Carottes nouvelles « rôties » au four.
  • Cannelés.
  • Re-apéritif dinatoire (ben quoi?) à base de fromage et de bretzels surgelés prêt à cuire : j’ai une passion pour les bretzels.
  • Salade de chou blanc bien croquant.

Les sillons

Cette image qui revient, le même rêve.

Des sillons, longs, réguliers. Seulement au centre rien ne se rejoint. Comment cela est-il possible?

Il doit y avoir un souci. Lequel? Et comment faire? Il faut que ça concorde!

Impossible.

Et toujours la même sensation.

Vide et creux.

Inutile.

Cuisine de la semaine #141

  • Galettes de courgettes : 400g de courgette râpée et mise à dégorger, on y ajoute deux œufs, 100g de farine de châtaigne et 50g de farine de blé, on mixe avec 100g d’emmental pour le fondant. Cela donne une pâte assez liquide, on dose avec une grosse cuillère et on fait griller à la poêle. Bien moelleux et plein de saveurs, la prochaine fois je doublerai les doses!
  • Dîner au fromage avec tout un assortiment de produits locaux et de salade de tomates.
  • Brocolis vapeur sauce crème et bleu de Gex : pas de roquefort sous la main, je tente avec ce bleu AOP. Et c’est encore meilleur je crois.
  • Rattes grillées et cubes de courge, steaks de céréales tout prêts.
  • Saucisson au chocolat : une recette trouvée à la base par Monsieur. On fait fondre du chocolat, on y ajoute quelques gâteaux et noisettes concassés, on forme un boudin et on met au frigo.
  • Sablés au cacao : une recette de sablés toute simple, on saupoudre de cacao avant d’enfourner, ça donne un petit goût et c’est joli.
  • Seitan sauce bouillon de légumes et crème, pommes de terre.
  • Croés.
  • Spâtzles à la crème et saucisses au fromage.

Cuisine de la semaine chaiplucombien environ #140

On va s’y remettre un jour parce que sinon c’est foutu? Voici en tout cas ce que nous avons mangé la semaine dernière :

  • Pizza à la farine complète, coulis de tomate, aubergine en fines lamelles, poivron rouge et vert, tomme de Savoie et fromage râpé.
  • Chou fleur à la vapeur, mangé avec de la mayonnaise ou en salade, par moi uniquement bien entendu.
  • Spaghetti au pesto (acheté) et escalopes de poulet panées : c’est tellement simple à faire.
  • Cookies au miel de châtaignier : cela fait maintenant deux mois que je fais cette recette (qui ne contenait pas cet ingrédient à la base, comme quoi les improvisations ont du bon…), nous en avons maintenant mangé quelques kilos!
  • Pommes de terre du jardin grillées à la graisse de canard et avec de la cancoillotte.
  • Croque-monsieur : pain de mie complet, caviar d’aubergine maison ou mayonnaise pour les réfractaires, jambon, rondelles de tomate et tomme de Savoie.
  • Soupe courgette fenouil et estragon : j’ai remarqué après plusieurs essais que le fenouil se mouline très mal, je le mets donc en gros morceaux pour la cuisson puis je le retire avant de mixer. J’aime surtout cette soupe froide.
  • Pide feta oignons : mon père venant garder la Miss et manger à la maison dans le même temps, je lui ai fait cette recette. Logique, puisqu’il n’aime pas les oignons! Et comme la Miss lui a (je cite) « appris à faire la vaisselle », je doute qu’il revienne de sitôt…
  • Salade de tomates, purée de carottes et rillettes.
  • Kouglof : sur demande de Monsieur et pour faire plaisir à mon grand-père
  • Flammenkueche :  comme j’avais coupé environ deux fois trop d’oignons pour la pide, il a fallait faire des tartes flambées, seule recette comportant pas mal d’oignons acceptée par tous. Et cette fois, on a innové avec le Munster fermier qu’on avait en stock. Résultat : on aurait du en mettre plus, du Munster, il n’y a jamais trop de fromage dans une recette, proverbe Souris. Mais c’était quand même bon.

On a fait quelques restaurants ces derniers temps, un végétarien avec le meilleur couscous que j’ai jamais mangé (sans viande donc) (prise de risque maximum compte tenu que ma mère, invitée, avait émis sa peur de manger des « légumes bizarres »), un vosgien avec une salade en entrée capable de nourrir deux personnes pour un repas complet (j’exagère à peine, ce qui peut vous démontrer le sacrifice que j’ai du faire pour manger le plat (un râpé au Munster) puis le dessert qui ont suivi).

On va parler un peu des vacances, qui se sont terminées il y a un  mois déjà! On a fait une cure de viande, pour cause de barbecue, même si on regrette un peu la qualité de notre viande habituelle… je me suis acheté ma douzaine d’huîtres locales (que c’est bon!), on a acheté nos traditionnels acras et samossas au marché auprès de la dame guadeloupéenne… (mais on a résisté au « planteur »!). et on a entrepris de vider la « cave » de la maison car les bouteilles gardées au chaud depuis plusieurs années ce n’est pas bon! Dévouement… Simplicité aussi puisque je ne me suis pas embêtée avec des brioches maison cette année puisque la Miss peut maintenant manger celles du commerce, même si on met parfois 5 minutes à lire les ingrédients dans le rayon. néanmoins, à force de persévérance, j’ai trouvé ce que le four pas terrible permet de cuire facilement : des cookies!