Vivement qu’ils aient des gosses!

Je crois en avoir déjà parlé… mais c’est un problème récurrent et ça m’énerve!

Ce blog sert aussi à me défouler!

Aucun de nos amis proche n’a d’enfants. Pas de problème pour nous, évidemment… Seulement ils ne se rendent pas compte de tout ce que ça implique généralement.

Un samedi on a une discussion avec ces amis et nous décidons tous de nous rendre le lendemain à un festival de musique, on convient de se retrouver « après la sieste de la Miss » sur les lieux. Le jour dit, on arrive sur place vers 16h et pendant que la Miss prend son goûter, on les appelle pour savoir où ils sont et où les retrouver : ils ont changé d’avis et ont décidé de ne venir que vers 18h30!

Monsieur explique que nous serons repartis vers cette heure-là afin notamment de donner à manger à la Miss, le festival proposant des nourritures du genre kebab ou saucisses pas vraiment adaptées et chères de surcroît pour notre petit budget. Et de conclure qu’on ne les verra pas de ce fait. La copine au bout du fil (pourtant nounou à domicile) demande ensuite si on revient dans la soirée.

Quoi?

Monsieur lui explique que déjà 3 heures de musique et de foule, ça suffira pour une petite Miss de pas encore deux ans et qu’on ne va pas encore repousser son sommeil.

Résultat : on a la sensation une fois de plus de passer pour des rabats-joies, inflexibles pour notre enfant et peu disponibles pour les amis. Alors que franchement, on essaye un maximum de s’arranger.

Mais prévenir le jour-même d’une invitation à un dîner par exemple alors qu’on a pas de solution de garde pour la Miss sous le coude moi je dis non ; pas envie de décaler son sommeil d’une heure ou deux ou de l’endormir sur place, la réveiller en la mettant dans la voiture, la réveiller à nouveau en la transportant dans son lit… et par-dessus tout ça lui faire subir une musique bien trop forte pour ses oreilles. Je préfère que ses grands-parents la gardent pour la nuit, tout le monde est ravi, nous on est plus sereins aussi…

On se console avec Monsieur, en se disant que le jour où ils seront parents, le jour où ils auront des enfants qui auront des difficultés à s’endormir, chipoteront dans l’assiette etc… eh bien… ça leur fera les pieds!

Publicités

4 commentaires sur “Vivement qu’ils aient des gosses!

  1. Maman Sioux dit :

    Comme je te comprends !!!! (ah zut, je crois que je viens d’écrire la même chose sur un autre article ! lol)
    Non mais c’est tellement galère et fragile le sommeil d’un enfant, si tu savais comme on cogite nous aussi quand on prévoit des sorties. C’est pour ça que le week-end passe vite aussi, tout tourne autour du rythme de bébé et le matin, on peut généralement pas faire énormément de trucs.
    Bref, c’est vrai que de l’extérieur, les « sans enfants » s’imaginent que tu es over-protecteur ou que tu en fais trop mais c’est clair… ils ne se rendent pas compte ! De toutes façons, ils ne pourront pas tant qu’ils n’auront pas d’enfants, c’est comme ça. Moi, j’ai re-découvert la vie sous un angle différent depuis que j’ai un enfant, tu changes de point de vue, tu deviens plus tolérant (dans mon cas en tous cas), plus ouvert d’esprit à d’autres façons de faire, etc.
    Allez, on leur souhaite des gamins qui feront leurs nuits à 2 ans, tiens ! Ca leur fera les pieds ! (et faudra pas venir pleurer ! gniark gniark gniark)

    • Voilà nous on est en sortis de cette période-là et c’est le matin qu’on peut faire des trucs!
      C’est clair que niveau organisation on se creuse la cervelle pour perturber le moins possible leur rythme (parce que dans la théorie repousser ou supprimer la sieste c’est pas un souci mais en vrai un bébé/enfant fatigué à gérer c’est l’horreur!)
      Moi aussi des fois je suis mauvaise et je leur souhaite du plaisir avec leurs futurs rejetons!
      On a un nouveau un repas avec les mêmes samedi soir de prévu, on en reparlera…

  2. LuPlume dit :

    Ex-a-cte-ment pareil, ici, aucun de nos amis proches n’a de bébé. Bon, mes amis sont quand même compréhensifs, heureusement, mais le résultat, c’est qu’on ne sort pas beaucoup. Bon, notre fille n’a que sept mois en même temps.
    Je me dis souvent, comme toi, qu’ils comprendront ce que l’on vit quand ils auront des enfants, et si je ne leur souhaite pas de galérer, je me réjouis en me disant que je serai déjà passée par là et que je pourrai jouer à « Tu vois, je te l’avais dit » et « Crois-moi, je SAIS ce que tu vis »… Bon, le problème, c’est que je passerai pour une nana qui se la raconte, et puis, de toutes façons, elle n’en sait rien, c’est différent…
    Je m’voyais déjà…
    En tout cas, merci, parce que ton article souligne un problème que l’on n’aborde pas souvent: les amis qui ne nous comprennent plus (à propos des enfants, hein)… même si ça finira par s’arranger (mais de voir qu’à deux ans, vous avez toujours le même souci, ça ne me rassure pas!!!)
    Bises!

    • On essuie les plâtres quoi!
      Avec le temps vous sortirez plus mais ils ont du mal à comprendre le rythme des bébés/jeunes enfants…
      Je me souviens particulièrement de notre premier nouvel an, avec une Miss de 5 mois avec nous, qui a passé la soirée avec nous, s’est endormie à 23h à l’étage alors qu’il y avait la musique en bas et ne s’est réveillée qu’une fois à 3h pour téter puis rendormie jusqu’à 10h! Pendant ce temps nous on bataillait pour garder la porte du salon fermée et qu’elle ne soit pas trop gênée par la musique car personne d’autre ne s’en souciait…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s