Le temps d’une carbonade flamande

Ingrédients :
– 600g de veau
– une cuillère à soupe de cassonade
– deux cuillères de moutarde
– une tranche de pain d’épice
– une cuillère à soupe de vinaigre de vin
– deux gros oignons
– une bière blanche

Faire griller la viande dans une cocotte en fonte. Comprendre les chouinements de la petite fille à ses pieds qui veut juste remettre la poupée dans son écharpe, contre elle. Remettre la poupée en position.

Emincer les oignons et les faire revenir. Chercher le vinaigre de vin : plus de bouteille ouverte, flemme d’aller vérifier à la cave s’il en reste. Remplacer par du vinaigre balsamique. Ajouter le sucre, couvrir avec la bière blonde.

Chercher le pain d’épices : y’en a pas non plus. Couper une tranche de brioche, ça fera l’affaire. Fermer les yeux sur les pépites de chocolat présentes. La tartiner sur les deux côtés de moutarde et la placer au centre de la cocotte.

Fermer l’ensemble et laisser cuire à feu doux. Cuire une plâtrée de riz.

Éplucher les légumes et les faire cuire à la vapeur. Passer l’aspirateur à l’étage. Changer une couche pleine. Passer l’aspirateur au rez-de-chaussée, en oubliant le salon envahi par les jouets.

Vider la machine à laver et pendre le linge en ayant préalablement plié la lessive précédente. Mouliner la purée. Battre le rappel des troupes pour le passage à table.

Dénicher une tranche de jambon dans le frigo pour l’homme carnivore. Manger.

Commencer de laver le thermomix pour préparer des crèmes au chocolat. S’interrompre pour éponger un vomi de sa descendance sur la table, le gant utilisé pour laver les mains, ses chaussons, ses habits, sa chaise.

Monter en renfort à la salle de bain où les faits se reproduisent, une fois la fille habillée de propre. Nettoyer le sol, les chaussons de Monsieur, les murs. Terminer de nettoyer le carnage de la cuisine. Appeler sa belle-soeur pharmacienne, en plein coucher de ses enfants pour lui demander des précisions sur l’anti-vomitif déniché dans le placard. Mettre la main sur la pipette de dosage dudit médicament dans la cuisine et non pas dans la boîte.

Tenter de faire avaler le médicament à la malade. La maintenir penchée pour éloigner le vomi suivant de son pyjama propre. Éponger le vomi par terre.

Passer à l’homéopathie en serrant les fesses.

Ouvrir la cocotte de carbonade. Répartir en trois boîtes repas vu l’heure tardive.

Publicités

6 commentaires sur “Le temps d’une carbonade flamande

  1. lily2b dit :

    C était ta soirée ? Waou !
    En tout cas tu geres pour cuisiner en faisant tout, moi j ai du mal, je te tire mon chapeau.
    Je vais essayer la carbonade j ai de la bière et de la brioche 😉
    Bisous
    (j ai demandé du pognon pour mon anniv et Noël, je vais m acheter le Thermomix ça va le simplifier la vie non ?)

    • y’a des jours sans, mais alors vraiment sans rien!
      Surtout que la carbonade c’est hyper simple…
      Chouette!!! Oui tu vas gagner du temps tu vas voir et je serai là pour t’aider à la prise en main!

  2. GreenWitch dit :

    oulala, dure soirée !
    j’espère que la Miss va mieux.
    gros bisous.

  3. […] Carbonade flamande : au panaché parce que la bière, faut pas gâcher… […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s