Laxistes?

Tous les matins, on emmène la Miss à l’école et d’une manière générale, nous sommes à l’heure.

Un roulement sur trois semaines du aux horaires de travail : deux semaines c’est moi et une semaine c’est Monsieur. Inversement pour le soir.

On arrive dans le couloir, la Miss s’assied sur le banc et commence à se déshabiller. Elle enlève son bonnet, l’accroche, ses gants, les range dans les poches, son écharpe, son manteau, les suspend puis les bottes et enfile ses chaussons.

Temps pour réaliser tout ça : entre 5 à 10 minutes. Seule.

Elle a 3 ans, c’est sa première année de maternelle, elle sait faire seule et nous sommes à l’heure.

Elle est aussi heureuse de retrouver les copains, discute un peu et regarde tout le remue-ménage dans le couloir.

—————————————————————————————————————————————–

A côté les autres parents, souvent des mères voire des grands-mères qui passent leur temps à presser les enfants, à leur dire « on fait la course », « vite, dépêche-toi » et à les habiller-déshabiller puisque ça prend moins de temps.

Même nous, adultes, cela nous stresse rien que de les entendre!

Autant dire qu’on détonne.

A moi on ne me dit pas grand chose mais Monsieur, forcément moins légitime à s’occuper de sa fille apparemment, bénéficie de quelques réflexions que ce soit de la part de parents ou même de la maîtresse…

Eh oui, si la Miss ne veut pas s’habiller pour partir, on attend un peu s’il n’y a pas d’impératif derrière. Est-ce si choquant? Comme si en la laissant faire seule on faisait preuve de laxisme d’une manière générale?

Pourquoi ne pas laisser nos enfants être autonomes?

Publicités

18 commentaires sur “Laxistes?

  1. Madame Sioux dit :

    Heu… non ! Je vois pas en quoi les laisser faire c’est être laxiste !
    Ici, Pti Tonique est aussi tout fier de se chausser et déchausser seul, d’enlever son manteau, son bonnet et son écharpe seul, de mettre ses chaussons à la crèche, etc. Et nous on est très fiers de le voir faire.
    Le seul hic, c’est quand il ne veut pas se préparer pour partir de la crèche le soir. J’attends un peu, je suggère, je propose (c’est toi ou c’est moi qui fais ?) mais souvent en ce moment (opposition ? hummm…), c’est non de toutes façons alors je me retrouve à l’obliger parce que on est censés être repartis à 17h et que les nounous ont d’autres choses à gérer après nous. :-/
    Enfin en ce moment, on sait pas toujours par quel bout le prendre, c’est pas facile !!!

  2. Je plaide coupable, je suis toujours pressée, je le presse, et je le déshabille à l’école… (le rhabillage c’est eux tous seuls avec la maîtresse)

    Je suis une grande impatiente et j’ai du mal à me soigner…

  3. Chocophile dit :

    Ma grande a eu un désir d’autonomie très prononcé très petite et dans la mesure du possible je l’ai toujours laissé faire, je l’ai accompagné dans tout ce qu’elle a voulu entreprendre même si on pouvait penser qu’elle était trop petite.. Résultat j’ai un grand bout de chou ultra autonome qui réclame à corps et à cri de faire « moi-même », parfois on aimerait aller vite et donc faire pour elle et chaque fois que ça arrive je me dis que nous sommes tristement victime de l’empressement de notre société. Oui ça va demander un chouillat plus de temps et alors?! Je suis une des seules qui laisse le temps à ma fille de faire à l’école le matin, et pourtant je ne suis pas la seule à avoir le temps de prendre le temps. Ne pas imposer notre propre rythme et nos desideratas à nos enfants peut paraître laxisme pour les autres, pour moi c’est plutôt être à l’écoute de ma fille qui a son propre rythme.. les adultes semblent oublier souvent que les enfants ne sont pas des adultes miniatures, et encore moins des êtres qui doivent être asservis et contraints mais accompagnés dans leur développement même si c’est pas toujours évident…

    • Ah je me souviens vers 12 mois quand elle a voulu commencer à manger seule…
      Et ils sont si petits! A peine trois ans… ils entament leur scolarité, ils seront assez stressés plus tard!
      J’aime beaucoup ta dernière phrase.

  4. GreenWitch dit :

    Aider son enfant à devenir autonome, c’est être laxiste ? Je rève, on aura tout entendu !

    MissAngus n’est pas aussi autonome que P’tit Tonique mais j’essaie autant que possible de la laisser faire.
    Je lui propose toujours de faire elle même et je ne l’aide que si elle le demande ou si elle ne fait pas ce que je lui ai demandé et que le temps commence à manquer.

    bon en ce moment, elle n’a pas tellement envie de s’habiller / se déshabiller seule donc je l’aide.
    par contre il y a des choses que si on les fait à sa place, on se fait incendier (genre allumer ou éteindre la lumière)

    • Le laxisme ça n’est que mon interprétation des remarques… mais il me semble bien que ça soit l’étiquette qu’on nous colle.
      Miss Angus est encore petite, tu verras dans 6 mois tout aura changé!

  5. delle dit :

    Bientôt prendre son temps et par répercussions laisser nos enfants prendre le leur aller à leur rythme sera vu comme du laxisme, du laisser aller, . J’avoue que ça m’horripile ce genre de connerie (je ne suis pas très tolérante sur ce coup là), la société actuelle impose un espèce de rythme ingérable pour les adultes, on ne peut jamais tout faire et on cours, et ça se répercute sur nos enfants qui doivent suivre dès leur plus jeune âge. J’ai beau essayer freiner des quatre fers, je suis toujours speed j’ai toujours une liste de chose à faire qui ne finit pas. J’avoue qu’il m’arrive aussi de presser ma fille ou de faire à sa place malgré mon désir de la laisser autonome, de la laisser prendre son temps. Mais pas à l’école je ne peux jamais aller la chercher (c’est son rêve pourtant).

    Bref j’ai vraiment l’impression que c’est le monde à l’envers, je comprends pas ce genre de réaction et non vraiment je ne crois pas que ce soit du laxisme…bien au contraire j’aurai tendance à penser que vous êtes plus présent que ceux qui pressent dans ce genre de situation(sans jugement hein moi aussi ça m’arrive …)

  6. Mille Bulles dit :

    Je ris en te lisant. Je reste souvent vingt minutes à la crèche parce que j’attends que Camille ait fini de jouer, voire je joue avec lui. Puis, on met dix minutes à quitter le lieu parce qu’il part seul, à pieds et qu’il s’arrête pour ouvrir et fermer le portillon, badger, s’asseoir sur chaque fauteuil, ouvrir les portes, le portail. Je te parle même pas du temps pour rentrer à la maison (20 minutes en poussette, parfois 1h en vrai puisqu’il veut marcher, fait caché-coucou toutes les cinq minutes, s’enfuie en sens inverse en se gondolant…). Bref, à nous seuls on voit passer une dizaine de parents qui arrivent-repartent à la vitesse de l’éclair. Ils ont l’air stressés, dans leur quotidien et pas très-très heureux. Nous, les parents laxistes, on rigole bien et puis la vie est chouette, non ? 🙂

  7. lily2b dit :

    Je ne vois pas ou est le problème, vous avez le temps alors qu elle soit autonome c est très bien !
    Vous l accompagnez dans une démarche saine.
    Bisous

  8. Punkie dit :

    Les réflexions et les regards sont juste le reflet de « vous êtes pas dans le moule » Avec Orane, je suis souvent la dernière partie de l’école! Soit parce qu’il faut que je la suive nas sa classe car elle a un « super truc à te montrer », soit parce qu’il y a un vélo ou une trottinnette restée dans la cour et qu’il faut qu’elle en fasse un peu, etc… A 5 ans la question de s’habiller seule ne se pose plus, mais tu vois il y a toujours des trucs qui peuvent nous « retarder ». Je pars du principe que si je vais chercher ma fille à l’école, c’est que j’ai le temps! A partir de 16h30, la journée lui appartient!! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s