Le don d’ovocyte partie 3 : début de la stimulation

De longs mois après l’accord pour le don, un coup de fil.

Il y a une receveuse.

On discute de mes disponibilités, de la date présumée de mes prochaines règles.
Je me déplace une nouvelle fois au centre, je devais rencontrer les sages-femmes.

En prévision, le gynécologue commande tout le traitement nécessaire. Impossible en effet pour moi d’aller directement à la pharmacie avec une ordonnance, le reste à charge serait trop important et je ne dois pas dépenser d’argent pour le don.
Un gros sac poubelle contenant une petite fortune en hormones. J’ai heureusement un sac plus discret pour le camoufler dans le train.
Des seringues à perte de vue.
Une feuille d’explication avec un planning, les examens à faire, les coups de fil à donner pour informer du déroulement.

Le premier vrai jour des règles, je téléphone pour avertir et je commence les injections.
Enfin, Monsieur commence les injections. C’était une des conditions, je ne me voyais pas faire ça toute seule tout le temps.
Et puis même en ayant vu des vidéos, compris la technique, le faire c’est autre chose.
Il y a bien la solution de faire venir une infirmière à domicile mais l’organisation nécessaire dans le cadre du don me rebute.

Le matin, avant le réveil de la Miss nous nous installons tous les deux avec le matériel nécessaire et on pique dans le gras du ventre…

Je pars en déplacement professionnel, ma petite pochette dans ma valise et sur le bord de la baignoire, je m’y colle moi aussi.

Contrôle chez le gynécologue de ville par échographie, prise de sang dans la foulée. Tout va bien, aucun kyste en vue, le taux d’hormones dans le sang est correct, les ovocytes restent bien au chaud.

On peut attaquer les choses sérieuses.

Publicités

3 commentaires sur “Le don d’ovocyte partie 3 : début de la stimulation

  1. drenka dit :

    Ça a l’air facile quand tu racontes! Mes premières expériences avec les injections ont pas été aussi cool. Soit c’est toi l’héroïne, soit coucou c’est moi la grosse lavette (http://orangedrenka.wordpress.com/2009/03/10/docteur-de-la-nouille-8-les-injections-cest-rien/) (mot de passe 1234)

  2. […] blocage hormonal s’est bien passé, on peut donc entrer dans le vif du […]

  3. […] blocage hormonal s’est bien passé, on peut donc entrer dans le vif du […]

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s