Le don d’ovocyte partie 5 : les suites

Le jour de la ponction ayant été quelque peu sportif, le lendemain, en famille et à la maison : canapé obligatoire.

Sauf que j’ai beaucoup de douleurs, mon ventre est très gonflé… ça ne nous paraît pas vraiment dans l’ordre des choses. J’appelle mon gynécologue qui me demande de venir au cabinet rapidement. Une échographie et une auscultation plus tard, le verdict tombe : hyper-stimulation.

Tiens, je l’attendais un peu mais plus tôt!

Une prise de sang rassurante suit, repos total prescrit, les choses devraient rentrer dans l’ordre rapidement, au fur-et-à-mesure de la descente du taux d’hormones dans le corps. Je suis de toute façon en arrêt de travail suite à la ponction.

Le lundi suivant, je retourne consulter le gynécologue pour contrôler. C’est les vacances scolaires, la Miss suit. Le doc n’est pas rassuré, mon ventre ressemble toujours à une baudruche dégonflée et flasque, pleine d’eau. Il m’envoie faire une prise de sang et une radio des poumons parce que lui n’est pas spécialiste…
Une fois au cabinet de radio, je négocie ferme avec la secrétaire pour passer dans l’après-midi, le doc a dit que c’était urgent. L’absence de sieste pour ma fille commence à se faire sentir, heureusement l’attente est de courte durée. Rien d’inquiétant, nous rentrons à la maison, je suis soulagée.

17 heures, le téléphone sonne : le gynécologue a eu les résultats de la prise de sang c’est pas bon du tout, un des taux est plus de dix fois supérieur à la normale notamment. Je dois vite aller me faire hospitaliser car il y a un gros risque d’embolie pulmonaire, il a prévenu le service, je suis attendue.

Panique.
Je suis seule avec la Miss et Monsieur n’est pas encore rentré du travail.
Je me reprends un peu et comme il ne va pas tarder, je prépare mon sac et mes affaires en attendant.
Il arrive, je lui explique, que c’est dur.

Nous partons tous les trois à l’hôpital, attendre devant les salles de naissance que le médecin soit disponible. Cela dure longtemps, ils décident de partir parce que la Miss a faim, il est 19h passées. Je vois enfin l’interne, dans la même salle que trois ans plus tôt, la salle de l’angoisse. Elle m’ausculte et m’explique les examens que je vais subir.

On m’emmène dans une chambre, première partie les gaz du sang. Je n’avais aucune idée de ce que c’était et heureusement. Elles sont deux, me charcutent un poignet, ça ne marche pas. Il faut recommencer sur le deuxième.
Ensuite l’ECG. Les électrodes partout et sur les poignets bien sûr. Il y en a toujours une qui ne colle pas, les ajustements durent une éternité. Enfin!

Je leur demande un plateau, il est 21h30, je n’ai rien mangé depuis midi et je suis à bout de forces.
Pour parfaire le tableau et comme je n’ai pas pensé à prendre mes bas de contention, j’ai droit à des bandes enroulées autour des jambes. Parfait.

Impossible de dormir, mes poignets me lancent et la séparation non prévue avec ma fille me torture.
Que va-t-il arriver?

Le lendemain matin, défilé du corps médical dans ma chambre.
Je ne dois plus boire : 50cl maximum sur 24 heures, que c’est difficile dans une chambre surchauffée!
Mon gynécologue passe me voir et tente de me rassurer. Il discute de mon cas avec son collègue de la PMA.

Enfin l’après-midi et le scanner tant attendu : il n’y a rien, tout va bien. Je peux vite rentrer chez moi et retrouver ma fille à la sortie de l’école.

Retour à la normale avec toujours cette pointe d’angoisse.
Le jeudi, je commence à avoir mal dans la poitrine. Puis vers midi, très fort, ce n’est plus supportable.
J’appelle le 15, ils envoient une ambulance. J’habille vite la Miss avec un sac pour l’école et je l’emmène chez la voisine à côté, vite, vite.
Je reviens à la maison alors que les ambulanciers sonnent « mais Madame, quand on fait une embolie pulmonaire, on est couchée! » Ah? Bon.
Les urgences, je pleure toujours de douleur. Branchée de partout, perfusion d’antidouleur. Le médecin vient me voir et m’informe que je dois revenir le lendemain pour une échographie du foie, le reste est normal. Vous pouvez sortir.
Une piste trouvée dans la littérature médicale par les deux gynécologues, je pourrais correspondre à un autre cas.

Vendredi matin, échographie du foie et des vaisseaux avec le grand ponte du service.
Rien de visible mais les douleurs? Et ces taux sanguins si hauts?

Les jours se passent et les antidouleurs se suivent. Différents dosages. J’essaye plusieurs médecins. Aucune piste.
Le gynécologue de la PMA me propose plusieurs consultations et examens groupés au CHU. Je ne donne pas suite, compliqué pour l’organisation et la peur de me faire hospitaliser loin de chez moi.

Et puis finalement ça s’améliore. J’ai mal mais je supporte. Je remarque une amélioration dans certaines positions, je pense en partie à un reflux causé par ce ventre énorme. Un médecin confirme, j’ai un traitement, je supprime la soupe pendant un long moment.

Le retour au travail après un mois.
Plus de douleurs.

Un autre mois plus tard, une nouvelle échographie chez le gynécologue : tout est revenu à la normale. La prise de sang confirme.
On peut tourner la page.

Publicités

7 commentaires sur “Le don d’ovocyte partie 5 : les suites

  1. unperfectmum dit :

    Mon dieu! !! Sympa les complications 😦

  2. beckymum dit :

    Wahou quel parcours !! Je suis très contente pour toi et ta famille que tout soit rentré dans l’ordre au final..

  3. Quand la médecine ne trouve pas, l’inquiétude est à son comble…

  4. J’avais bien compris à l’époque que ça n’allait pas fort mais je n’avais pas idée à quel point…
    On peut dire que tu as payé cher de ta personne et j’espère quie ça n’aura pas été  »pour rien »
    Des bisous

  5. MistyMaMa dit :

    Mince… le mot est faible, je comprends les commentaires de celles qui t’ont suivi au jour le jour… sacré dont de soi… en espérant que ce dont ai pu aidé quelqu’un et que tu vas mieux, réellement.
    Comment te sens-tu moralement après tout ça ? quel est ton bilan de ce don ??
    Belles fêtes à toi, santé, paix et joie !

  6. Punkie dit :

    Mazette!!!! Tu es bien courageuse de t’être lancée dans tout ça!!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s