Brownie à la courgette sans gras

Ceci pourrait être pris comme « recette light » moi je le vois plutôt comme une « recette avec ingrédient bizarre »!
J’aime beaucoup tester des plats qui sortent de l’ordinaire, et je dois dire qu’au niveau des brownie je pense en avoir fait un paquet : aux haricots rouges, à la betterave (fabuleux!) et enfin le dernier, le voilà.

Comme une fois de plus, je n’ai pas respecté les ingrédients de la recette ni les étapes en simplifiant tout, je considère que c’est ma recette, na.

Ingrédients :
– 150g de courgettes sans les grains
– 120g de sucre
– 80g d’amandes en poudre
– 2 blancs d’œuf
– 150g de chocolat noir
– 50g de farine
– un peu de vanille

Préchauffer le four à 180°.
Mettre dans le Thermomix le chocolat et les amandes, mixer 20 secondes vitesse 6.
Ajouter le sucre, faire fondre 5 minutes à 70° vitesse 1.
Ajouter les courgettes et les blancs d’œuf, mixer 10 secondes à vitesse 4 puis le reste des ingrédients et mixer à nouveau.
Verser la pâte dans un moule à cake. Enfourner pour 30 minutes en chaleur pulsée.

* Avec les jaunes d’œuf, fais des pâtes carbonara…

Maman d’amour

C’est le matin, mon père vient chercher la Miss qui se prépare et mentionne au passage sa « Maman d’amour ».

Mon père s’étonne et elle lui rétorque :

« Ben oui Maman d’amour! Tu sais, Papy, tu pourrais essayer de dire « Mamie d’amour » à la mamie, elle serait moins énervée. »

 

Y’a de l’idée.

 

 

Cuisine de la semaine #155

  • Gaufres au pesto de cotes de bettes arrosées de cancoillotte
  • IMG_0006
  • Chou à choucroute et fromage râpé : de la grande cuisine.
  • Gaufres liégeoises : j’avais peur d’en faire trop parce que la recette originale prévoyait 750g de farine, ça me paraissait énorme! J’ai donc divisé par deux et en fait il en restait seulement 2 petites après le goûter! Le rendu est vraiment différent des gaufres que je fais habituellement, elles sont très molles à démouler mais denses en même temps, bien caramélisées et fondantes… bref, on a aimé et on refera! On a simplement mis dessous de la
  • Pâte à tartiner encore tiède.
  • Croque-monsieur : pain complet, tomates séchées, feta émiettée et herbes de provence. L’hiver commence à être long.
  • Pâtes sauce curry : des carottes en oignons coupés en petits morceaux, une boîte de tomates pelées (je vous rappelle que c’est l’hiver) (eh oui, chacun ses principes), des épices. Le tout saupoudré d’une grosse louche de
  • Parmesan végétal : alors, tout ça c’est la faute à Madame Sioux, qui a trouvé que ma consommation de fromage devait être trop importante je suppose. Je m’insurge! Enfin bon, je me trouve donc en possession d’un libre de Marie Laforêt avec plein de recettes de fromages végétaux. Je n’ai pour l’instant testé que celui-là car il me faut me procurer des ingrédients un peu plus exotiques pour les autres… Le parmesan végétal prend 30 secondes à fabriquer, pour dire, le plus long c’est de le mettre dans un pot hermétique! Nous en avons mangé uniquement saupoudré sur des pâtes pour l’instant, ça n’a pas tout à fait le même goût que l’original bien entendu mais je le trouve un peu fondant quand même, je suis curieuse de voir ce que ça donnerait en crumble…
  • Boîte chaude : un Mont d’Or gratiné et ses pommes de terre vapeur.
  • Soupe de carottes.
  • Pizza : pâte à la farine complète, sauce tomate au basilic, steak de céréales tout prêt émietté et fromage râpé.
  • Salade composée de fruits : pommes vertes, poires, avocat, orange, noisettes et mâche, le tout avec une vinaigrette à l’huile de noix et à la crème de vinaigre de Banyuls. Trop bon! A refaire absolument!
  • Choucroute : de la palette fumée, des saucisses de Montbéliard, des knacks, du chou, des pommes de terre et quelques épices. On laisse mijoter tout ça trois heures de temps. Simple et beaucoup de saveurs.
  • Crumble à la myrtille : à la base cela ne s’appelait pas ainsi mais faut dire que comme j’ai pas suivi la recette… en gros, on fait une pâte avec des flocons de céréales et de la purée d’amandes, on met les myrtilles puis encore un peu de pâte.Pas mal! Surtout avec un peu de
  • Crème pâtissière pour napper.

Avant de dormir

Je fais un bisou à la Miss, lui souhaite bonne nuit puis referme la porte. Arrivée dans la salle de bain, je me rends compte qu’elle n’a pas eu de crème sur les mains (eczéma tout ça, geste indispensable).

J’y retourne donc, elle me fait un sourire mi-figue, mi-raisin puis me dit :

« Oh! J’étais en train de penser à Arthur, je pense à lui avant de dormir… quand on sera mariés… Tu lui dis pas à Arthur hein Maman? Mais tu peux le dire à Papa? »

 

Bye-bye Oedipe!

Cuisine de la semaine #154

Oulala!!! Après un réveillon de Noël végétarien, où nous avions invité nos familles… crash-test! Mais c’est passé, dans l’ensemble :
– un cocktail mousseux aux agrumes
– des verrines au Comté (what else?), truite fumée (ok, c’était pesco-végétarien mais j’ai pas fait les verrines je signale), pommes et œufs de saumon
– une terrine de châtaignes en croûte : des châtaignes mixées avec du fromage, oignons, épices et herbes, le tout cuit dans un moule à cake. Une heure avant de servir on emballe dans une pâte feuilletée et on enfourne. Très simple, bon et complet.
– pour accompagner des légumes rôtis au four : épluchés et coupés à l’avance. Pommes de terre, courge et carottes.
– plateau de fromages locaux
– roulé girafe : un gâteau roulé très simple, fourré de pâte à tartiner. Je fais toujours la même recette de pâte qui marche bien, il suffit juste d’en colorer une petite partie au cacao et de dessiner les motifs.
œufs à la neige : cela faisait longtemps que je n’en avais pas fait! Alors que j’adore ça… et pour une fin de repas c’est assez léger (enfin je trouve).   On mange toujours… donc il faudrait essayer de publier un peu! Voilà dans le désordre, un peu de ces derniers temps…

  • Croquettes aux crevettes et au fromage puis Stoemp avec fricadelles et mayo : ramenées précieusement congelées de Belgique, on va les savourer au compte-goutte.
  • Galette des rois : pour terminer ce repas très léger. Pas convaincue par la frangipane, trop lourde.
  • Fougasse aux tomates séchées, olives, origan (coucou!) et thym.
  • Gratin de panais à la raclette de béchamel : une idée pour les faire passer, sans grand succès auprès de mes acolytes mais moi j’ai trouvé ça très bon.
  • Tourte à la Tomme de Savoie, Kassler, crème et œuf : une pâte à base de farine T110 a rendu la chose très croustillante
  • Cookies aux flocons d’avoine, raisins et chocolat : proche de la perfection, j’y travaille.
  • Chou braisé et champignons de Paris à la crème.
  • Gâteau aux graines de pavot : j’adore ces graines et quand j’ai vu une recette, j’ai tout de suite été tentée. Pas déçue car le résultat est vraiment très moelleux, cela donne un gâteau gris c’est drôle. Mais surtout il est fait en 5 minutes, riche en protéines et sans gras!
  • Dahl de lentilles, tomates séchées et châtaignes : la Miss s’est découvert une passion pour les lentilles, à ne pas laisser faiblir!
  • Aligot à la Tomme de Savoie et saucisses fumées.
  • Tartines grillées du soir : un énorme pain au levain, un peu rassis, de la sauce tomate, de la crème, emmental et Comté.
  • Bretzels : vous ai-je dis que nous avions trouvé des bretzels congelés à faire cuire? C’est tellement bon…
  • Salade de betteraves.
  • Hamburgers : vite-fait, du pain spécial, des steaks, du Comté, du Morbier, un peu de mayo et de la mâche.
  • Gratin de crozets : des crozets au sarrasin, de l’emmental, de la crème de soja, des lardons.
  • Petites gâches : pour changer niveau présentation, j’ai fait des petites brioches. A garnir de pâte à tartiner Côte d’Or!
  • Pommes de terre grillées et
  • Burger végétal : pas grand chose d’un burger ou d’un steak mais je ne sais comment l’appeler! Des protéines de soja, des flocons d’avoine, de la sauce soja, des épices et du fromage fondu. Mis au four dans des moules à financier pour avoir une forme.

Cette nuit

Nous avions un terroriste dans la maison. Qui n’était pas nôtre maison actuelle d’ailleurs mais apparemment nous l’avions empruntée au voisin. Les gens sont si gentils.

L’homme qui fait peur était un peu concon mais passons, ces choses-là on ne choisit pas.

La Miss jouait tranquillement la plupart du temps tandis que moi j’essayais désespérément d’appeler le 17. Répondeur.

Qui disait en substance « ce numéro n’est pas fait pour rire, en cas de demande sérieuse, rappelez ultérieurement. »

Et je rappelais à chaque occasion.

Monsieur avait disparu mais comme ça ne m’inquiétais pas énormément, je suppose qu’il était bien en sécurité.

Finalement, le terroriste nous a prévenu qu’il allait faire caca, son magazine à la main (en couverture la rétrospective des prises d’otages les plus réussis).

On est sorties de la maison et on est parties.