Chant chant champignons

Après avoir acheté, bichonné et désespéré devant un kit spécial conçu pour faire pousser des champignons chez soi ce printemps (ça n’a strictement pas marché!), on découvre des surprises dans le jardin.

Enfin jardin, il s’agit plutôt de la petite étendue d’herbe que nous avons, tondue et piétinée.

Surprise d’y apercevoir du blanc, je suis allée voir de plus près :

image

Depuis 10 jours maintenant je ramasse entre 1 et 10 champignons tous les soirs (même s’il faudrait y aller à la rosée du matin), en pleine  sécheresse et sans que jamais nous n’en ayons vu un autre auparavant.

Ou les morilles dénichées au printemps auraient rameuté leurs copains?

Colère

Celle qui nous submerge, nous écrase, nous engloutit.

Celle qui abasourdit, qui fait peur.

Celle qui donne envie d’oublier.

L’enfant qui compte « ils étaient quatre et puis ensuite trois et maintenant deux ».

Et après?

Je dis non.

Rancoeur et frustration

Sont les mamelles de mon monde.

Ce vide empiète sur mon cœur. Je ne suis plus disponible.

Je n’y arrive plus.

Essayer de ne pas y penser. Je redoute les situations où ça me saute à la figure.

C’est tellement fort que c’en est presque palpable. Pour mieux sentir l’éloignement.

Je le vois.

Je l’entends.

Je le veux.

Les sillons

Cette image qui revient, le même rêve.

Des sillons, longs, réguliers. Seulement au centre rien ne se rejoint. Comment cela est-il possible?

Il doit y avoir un souci. Lequel? Et comment faire? Il faut que ça concorde!

Impossible.

Et toujours la même sensation.

Vide et creux.

Inutile.

Tentative

18H, la Miss, d’un ton geignard et désespéré, se tenant le cou à deux mains :

 

« Maman, j’ai tellement faim! C’est plus possible là, il faut que tu me donnes à manger, j’arrive plus à respirer! »

 

Bien essayé.

La péninsule

« C’est un roc !… C’est un pic !… C’est un cap !… Que dis-je, c’est un cap ?… C’est une péninsule ! »
disait Cyrano.

Nous y sommes.

J’en décide ainsi.

Faisons table rase de tout ce qui a pu se passer, nous écorcher.
On a pu traverser et aborder.

En 2014 on avance, y compris dans l’inconnu. Il y aura de belles choses, j’en suis sûre.

Ce 500ème article débute l’année, en 2014 ça va swinguer!