Juste une journée

Une journée avec mes amis, les chers.

Ceux qui me connaissent depuis si longtemps, ceux avec qui je me sens bien, ceux avec qui je n’ai pas besoin de paraître autre que je suis.

Juste se sentir bien, calme. Éloigner les soucis, les questions.

Chez eux. Aucune logistique interne ni de rangement ou nettoyage consécutif. Un très bon repas que je n’ai pas préparé.

Refaire le monde une fois de plus. Chanter faux Partenaire particulier ou Radiohead, avec guitare et piano.

Together, we go partout…

Publicités

La vie rêvée

Dans la vie rêvée le repas est délicieux et présenté de façon parfaite.
Dans la vraie vie on se rend compte deux jours après qu’on a oublié de faire les petits pains maison pour l’apéro et on ouvre de la soupe toute prête qu’on met dans des verrines, ça fait plus classe.

Dans la vie rêvée il y a des desserts fondants et aériens.
Dans la vraie vie il y a des macarons qu’on engouffre tout entier dans la bouche et qu’on écrase entre la langue et le palais pour faire exploser les saveurs.

Dans la vie rêvée les enfants font la sieste et les mères soufflent.
Dans la vraie vie les filles ne dorment pas.

Dans la vie rêvée nous sommes des femmes et des mères épanouies.
Dans la vraie vie on se pose des questions et les réponses ne viennent pas toujours.

Blindtest

Toujours la même recette. Une soirée, une bonne bouffe, des amis… le même cercle le plus souvent, noyau dur depuis tant d’années.

L’une ou l’autre a préparé un assortiment de chansons, le plus souvent d’anthologie. Souvent il faut trouver non seulement l’auteur mais aussi le titre exact, ce qui est souvent sujet à débats.

On forme des équipes, parfois par couples, parfois non.

Il y a un responsable sensé être impartial pour le comptage des points.

La plupart du temps 3 notes suffisent à l’assistance pour se déchaîner…

 

Les amis vous me manquez!

Copine

J’ai une nouvelle copine.

C’est la nouvelle petite-amie d’un copain. J’étais un peu échaudée car parmi les amis qui se trouvent une nouvelle copine beaucoup sont perdus de vue après… leur chère et tendre prend le dessus et l’amitié passe à la trappe, ils adoptent les amis de leur nana et perdent les leurs.
Triste.

Là ce n’est pas le cas.

Avec Clem on s’entend très bien et on a passé la majeure partie du temps ensemble pendant ce week-end de mariage, nous faisant charrier allègrement par les amis : il va sans dire que Monsieur est jaloux puisqu’il m’a dit « tu ne te souciais plus de moi ».
C’est pas totalement faux.
Il paraît aussi qu’on était lourdes. Je veux bien le croire, c’est pas l’alcool qui aide.

Le hic c’est qu’elle habite à Lyon. Encore une, décidément!

J’aime cette possibilité de se faire de nouveaux amis, des amis « vrais » et entiers même parvenus à l’âge adulte avec notre bagage d’acquis et d’a priori sur beaucoup de choses et le genre humain en particulier.
Depuis que nous sommes devenus parents, l’amitié est passée au second plan. Un peu dû aux impératifs mais aussi du fait des amis qui eux ne sont pas parents et ça me manque. Les relations sont beaucoup plus épisodiques et moins suivies.

Monsieur aussi le déplore surtout que lui a perdu un ami proche ces derniers mois, ami justement éloigné par sa nouvelle copine. Il doit être papa d’une petite fille ces jours-ci et nous espérons être prévenus de la naissance, sans certitude.

Alors cette nouvelle copine je compte bien en profiter et j’espère que c’est le début d’une vraie amitié qui durera de longues années.

 

Vivement qu’ils aient des gosses!

Je crois en avoir déjà parlé… mais c’est un problème récurrent et ça m’énerve!

Ce blog sert aussi à me défouler!

Aucun de nos amis proche n’a d’enfants. Pas de problème pour nous, évidemment… Seulement ils ne se rendent pas compte de tout ce que ça implique généralement.

Un samedi on a une discussion avec ces amis et nous décidons tous de nous rendre le lendemain à un festival de musique, on convient de se retrouver « après la sieste de la Miss » sur les lieux. Le jour dit, on arrive sur place vers 16h et pendant que la Miss prend son goûter, on les appelle pour savoir où ils sont et où les retrouver : ils ont changé d’avis et ont décidé de ne venir que vers 18h30!

Monsieur explique que nous serons repartis vers cette heure-là afin notamment de donner à manger à la Miss, le festival proposant des nourritures du genre kebab ou saucisses pas vraiment adaptées et chères de surcroît pour notre petit budget. Et de conclure qu’on ne les verra pas de ce fait. La copine au bout du fil (pourtant nounou à domicile) demande ensuite si on revient dans la soirée.

Quoi?

Monsieur lui explique que déjà 3 heures de musique et de foule, ça suffira pour une petite Miss de pas encore deux ans et qu’on ne va pas encore repousser son sommeil.

Résultat : on a la sensation une fois de plus de passer pour des rabats-joies, inflexibles pour notre enfant et peu disponibles pour les amis. Alors que franchement, on essaye un maximum de s’arranger.

Mais prévenir le jour-même d’une invitation à un dîner par exemple alors qu’on a pas de solution de garde pour la Miss sous le coude moi je dis non ; pas envie de décaler son sommeil d’une heure ou deux ou de l’endormir sur place, la réveiller en la mettant dans la voiture, la réveiller à nouveau en la transportant dans son lit… et par-dessus tout ça lui faire subir une musique bien trop forte pour ses oreilles. Je préfère que ses grands-parents la gardent pour la nuit, tout le monde est ravi, nous on est plus sereins aussi…

On se console avec Monsieur, en se disant que le jour où ils seront parents, le jour où ils auront des enfants qui auront des difficultés à s’endormir, chipoteront dans l’assiette etc… eh bien… ça leur fera les pieds!

Plus c’est gros plus c’est gras… plus je ris

Instantané d’Europa Park avec nos amis :

« – On va où maintenant?
– Dans ton cul.
– Je veux bien essayer mais je suis pas sûr qu’on rentre tous. »

C’est les blagues les moins élaborées et les plus graveleuses/dégueulasses qui me font le plus rire. Navrant mais impossible à combattre.
Sûrement la raison pour laquelle je m’entends si bien avec mes collègues hommes (ça et mon goût pour la bière…).

J’ai testé Europa Park

Europa Park, c’est ça, un parc d’attraction immense juste de l’autre côté de la frontière Allemande. Il y a des centaines de manèges, des shows assez kitch (j’adhère pas), des quartiers reconstitués de plusieurs pays européens… Nous sommes arrivés pour l’ouverture du parc, nous étant Monsieur et moi sans la Miss avec un petit groupe d’amis. J’étais la seule novice du tas.

La tactique d’approche a constitué à traverser le parc pour aller vers la pire attraction : le Blue Fire, un grand huit terrible. L’idée était bonne, on a du attendre que 10 minutes. Mais commencer par le pire c’est assez rude! J’ai hurlé comme jamais et en sortant de là mes jambes faisaient des castagnettes!

Nous avons continué les attractions pendant la matinée pour finir au quartier grec pour manger : un rapport qualité-prix correct.

Et que faire quand on a l’estomac bien plein?  Déjà commencer par le Rêve de Cassandra, une attraction d’illusions d’optique très… renversante. Pour continuer par le Silverstar, le plus haut grand huit d’Europe avec une vitesse de 130 km/h : il y avait 10 minutes d’attente, ça a levé les dernières réticences.

Contrairement à ce qu’on craignait, l’estomac ne bouge pas (heureusement pour nous! et nos voisins…). Supercopine à côté de moi m’avait avoué s’être juré ne plus jamais monter dedans la seule et unique fois où elle y était allée. Nous avons donc formé un tandem de choc qui a consisté à avoir une conversation ultra passionnante tout le long de l’interminable montée à 73 mètres de haut… ne pas regarder en bas… et nous n’avons pas trop angoissé! Par contre la première descente est vraiment horrible, on a l’impression d’être lâché et de ne jamais revenir sur les rails!

Et on a refait une descente direct après! Avec la même équipe de gagnantes.

L’après-midi a continué en manèges un peu moins sensationnels mais nous nous sommes bien amusés quand même, il y a juste eu un peu moins d’adrénaline.

J’ai déniché la boutique Milka où j’ai acheté une tablette de chocolat exceptionnelle! Pas vendue en France malheureusement.

L’année prochaine nous y retournerons avec la Miss, le parc est vraiment pensé famille :

  • beaucoup d’attractions pour les moins de 4 ans
  • un espace repas sponsorisé par Hipp (c’est l’Allemagne, en France ce serait sûrement Bledina)
  • des tables à langer dans les toilettes et des lavabos plus bas, accessibles aux enfants
  • des étiquettes à coller sur les vêtements si l’enfant fait une fugue
  • des jeux d’eau, des toboggans…

Niveau tarif le prix pour la journée est de 36€ mais des CE proposent des prix plus intéressants… C’est gratuit pour les moins de 4 ans et au-dessus c’est 32€.

Le soir nous étions vidés de toute énergie… mais le pire c’est qu’avec Monsieur nous avons fait du Silverstar toute la nuit! Le lit bougeait tout seul…