Révolution sportive

Depuis quelques mois (avril il me semble) je fais du sport. Comme ça, sur une envie subite, un besoin d’essayer autre chose! Moi qui ai toujours détesté le sport tel que je l’ai pratiqué à l’école mais qui apprécie de me déplacer à vélo, même si c’est un peu du sport pour le coup… je ne l’aurai jamais cru.

Bref, j’ai trouvé un sport qui me convient et qui est tellement égalitaire dans les capacités physiques ou même l’âge, avec un gros fond féministe : le roller derby!

 

(pour l’aperçu c’est ici)

 

Appelé pudiquement course de contact sur piste pour les coups et bosses reçus, ce sport très physique nécessite bien sûr bon nombre de protections et une certaine habilité sur roulettes… Les équipes sont majoritairement féminines et croyez-moi, on s’éclate!

Les entraînements sont plutôt intensifs et on lieu trois fois par semaine et finalement, deux soirs hors de la maison ça fait du bien!? Parfois (qui a dit souvent?) terminés par une bière…

Voilà, j’ai trente ans, je fais du sport et je vais bien.

Oktoberfest

Une petite visite en Allemagne, ici Stuttgart début octobre 2013. Des fois que vous ayez envie de boire des litres et des litres de bière dans des Mass… ou de vous costumer. Je vous avoue que je suis tentée si on y retourne l’année prochaine…

Pour résumer, une ambiance incroyable, une fête foraine immense, des amis, de la bière et de la nourriture à flots. La suite en quelques images.

Les allemands ont un sens de l’à-propos confirmé.

IMG_0013

Les allemandes en font rêver certains : sous-titré « un élevage ».

IMG_0015

Là l’ambiance est retombée, vous remarquerez qu’il n’y a plus beaucoup de monde debout sur les bancs, les musiciens font une pause.

IMG_0024

La décoration est de bon goût et de toute beauté.

IMG_0027

Prosit!

La nostalgie

C’est penser à tout ces moments vécus là-bas avec eux. Mes grands-parents, bientôt 90 ans maintenant et une vitalité qui s’effrite, des oreilles qui se bouchent, un corps qui déconne un peu.

Des vacances avec eux, puis le rayon de soleil qu’est la Miss avec nous et Mèmère me répétant inlassablement « vous avez bien fait de faire une cocotte quand même ». Leurs efforts pour manger aux mêmes heures que nous parce que le souper à 17 heures, décidément, on ne peut pas.

Les petits-déjeuners dans la véranda, à moitié réveillés, les croissants ramenés par le Pèpère et la petite brioche ronde pour la Miss, engloutie voracement.

Ce temps-là n’existe plus.

Ils ne peuvent plus faire le long trajet qui les sépare de leur deuxième maison, ces semaines qu’ils y passaient loin de leur petit village et des querelles de clocher. Quant à la Miss, si le lactase lui permet de manger de temps en temps des aliments contenant du lactose, ce n’est pas pour tous les jours…

La maison se fane, habitée seulement pendant quelques semaines par an. Quel avenir pour elle? Que vont devenir nos souvenirs?

Le temps fuit et tue nos illusions.

Carte postale de Fribourg

Pour se déplacer dans Fribourg, rien de tel que d’abandonner la voiture à un P+R et de monter dans le tram. Enfant ravie en prime.

Essayer de se tremper les pieds dans les Bächle, présents un peu partout dans le centre-ville. Dans les rues on trouve même en vente des petits bateaux avec une ficelle que les enfants laissent filer dans le courant.

IMG_0016

Se promener autour de la cathédrale, craquer devant les stands de jouets en bois et saliver  à cause des odeurs de saucisse grillées…

S’arrêter devant les musiciens qui jouent un peu partout et écouter.

Faire une pause pour recharger les batteries à la Martinsbrau, restaurant et brasserie artisanale en même temps : une des meilleures Pils jamais bue!

IMG_0026

Se promener dans la ville, au Schlossberg et profiter des parcs sans jeux normalisés ou homologués… des grosses pierres avec des bords, des rondins! On parle des bacs à sable en accès libre sans crottes de chien?  Et quelqu’un peut-il m’expliquer pourquoi TOUS les enfants sont calmes et ne crient pas?

IMG_0037

Et ce calme… pourtant c’est une grande ville, Fribourg. Peu de voitures même s’il est vrai que nous avions privilégié le centre-ville et le quartier Vauban, quartiers où la circulation est presque interdite mais une invasion de vélos, de charettes pour les enfants, de Manducas, un tram pratique.

Et enfin, première chose faite en arrivant, aller au supermarché et acheter du lactase pour la Miss.

IMG_0061

Parce qu’en toute logique, quand en Suisse on trouve du lactase assez cher, quand en France Urgo se met seulement à en commercialiser en pharmacies eh bien en Allemagne on trouve du lactase en supermarché, sous une présentation très pratique et à un prix ridicule : 9.90€ la boîte ci-dessus de 100 comprimés.  Sans compter toute une gamme de produits sous formes différentes, de dosages différents et de marques différentes…

Alors, vraiment, les personnes intolérantes au lactose représenteraient 1 à 2% de la population???

C’est la fête

C’est les vacances scolaires… et pour la première fois on expérimente un séjour assez long de la Miss chez ses grands parents. Trois jours.

Si si c’est horriblement long. Quand elle aura dix ans je pense qu’on pourra raisonnablement espérer une séparation d’une semaine…

Passons.

Cela signifie plusieurs soirées en couple, sans horaire de repas à respecter ou de coucher.

Liberté!

De vrais ados… de la musique, de l’alcool et des mini-hamburgers.

Sauf que je me suis écroulée de fatigue à 21h30, non sans avoir préalablement réclamé une bassine à Monsieur et lui avoir demandé de la vider.

Ah ah.